Sunday, December 15, 2019
Home > ACTUALITÉS > Les smartphones favoriseraient la maladie de l’oeil sec

Les smartphones favoriseraient la maladie de l’oeil sec

Une nouvelle étude vient de révéler que nos smartphones peuvent faire plus de dégâts que nous ne l’avions auparavant soupçonné, en particulier à nos yeux. En effet, un rapport publié dans BMC Opthalmology montre que les enfants qui passent plus de temps sur leur téléphone ont plus de symptômes de la maladie de l’œil sec. L’étude a évalué 916 enfants coréens âgés de 7 à 12 ans. Les enfants ont reçu des examens de la vue et 6,6 % ont répondu aux critères de la maladie des yeux secs. Lors de l’étude, 97 % de ces enfants ont révélé qu’ils utilisaient les smartphones pendant 3,2 heures par jour en moyenne, comparativement à 37 minutes par jour pour 55 % des enfants sans aucun symptôme. Après un mois entier de non-utilisation de smartphones, les symptômes des enfants sujets de l’étude ont été réduits. Habituellement associés aux personnes âgées, les spécialistes croient que la maladie est sousdiagnostiquée chez les enfants. La maladie des yeux secs est une affection qui survient lorsque les yeux ne produisent pas suffisamment de larmes, ce qui entraîne des yeux rouges, gonflés et irrités. En regardant les écrans, les yeux clignent moins, ce qui signifie que le film lacrymal s’évapore plus vite et que notre risque de développer la maladie des yeux secs augmente. Ce n’est pas seulement avec un risque accru de la maladie de l’œil sec que les smartphones nuisent à nos yeux. Tanya Goodin, fondatrice de la désintoxication numérique « Time to Log Off », a déclaré au magazine The Independent : « Nous savons depuis un certain temps que la surexposition aux écrans affecte la vue à travers un ensemble de symptômes caractérisant ce qu’on appelle la ‘Fatigue oculaire numérique’ ». Des études ont effectivement montré que la fatigue oculaire numérique (l’inconfort physique senti après deux heures ou plus devant un écran numérique) chez les adultes et les enfants est nettement en hausse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *