Sunday, December 15, 2019
Home > A LA UNE > Sécurité routière: Les opticiens sensibilisent les usagers des autoroutes.

Sécurité routière: Les opticiens sensibilisent les usagers des autoroutes.

A l’occasion de la journée nationale de la sécurité routière célébrée le 18 février de chaque année, le Syndicat Professionnel National des Opticiens du Maroc(SPNOM),en collaboration avec Autoroutes du Maroc et le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation,organise une campagne de sensibilisation sur l’importance d’une bonne vue pour une conduite saine. Le geste de réaction du conducteur face au danger dépend à 100% de ce qu’il voit et un homme qui voit mal est un homme qui conduit mal. “Une bonne vision est donc l’élément essentiel de la conduite d’un véhicule moteur puisque c’est une activité qui engage un risque pour le conducteur, le passager,les piétons et autres usagers”,nous assure BERRADA GUEMAZ, Président d’honneur du syndicat des opticiens.

Le coup d’envoi de la campagne de sensibilisation “Au volant, la vie c’est ma vue” a été donné par Najib BOULIF,le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau au niveau de l’aire de repos de Bouznika sur l’autoroute Rabat-Casablanca en présence des membres du SPNOM et de plusieurs représentants des autorités locales. Selon le CNPAC, nos routes enregistrent chaque année 3500 personnes tuées et plus de 100 000 autres blessées. Bien que le nombre de victimes ait légèrement baissé en 2018, une hausse de plus de 8% a été enregistrée en périmètre urbain.

Durant cette première journée, une équipe constituée d’une dizaine d’opticiens, d’un ophtalmologiste et d’une orthoptiste a assuré la prise en charge des conducteurs visiblement ravis de cette initiative. Environ 300 personnes ont bénéficié d’un test d’acuité visuelle, les personnes nécessitant une nouvelle correction ou des examens approfondis ont été invitées à passer un examen ophtalmologique le plus tôt possible.Des actions similaires devront être organisées ce dimanche 24 février dans les aires de repos Meknès, Sidi Bouatman et Asila.

Si le test d’acuité visuelle obligatoire n’est pas suffisant pour détecter toutes les défaillances visuelles,il devra être complété par un champ visuel et un fond d’œil pour éliminer tout risque lié à la mauvaise vue. Dans cette orientation, les responsables du CNPAC se sont dit prêts à travailler avec les professionnels de la santé visuelle pour multiplier ce genre d’action afin de garantir une bonne vue aux usagers de la voie publique.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *