Friday, May 24, 2019
Home > A LA UNE > Mise au point sur la réfraction et les amétropies

Mise au point sur la réfraction et les amétropies

Les troubles de réfractions, ou troubles de la réfraction, encore nommés vices de réfraction, sont dus à des aberrations, fréquentes, qui touchent l’œil humain.Ce sont des aberrations dites de second ordre, dans la classification de Zernike, où il existe également des aberrations de hauts degrés.De ce fait, et à proprement parler, ces troubles sont des anomalies.

Ci-dessous des définitions issues du« Nouveau Dictionnaire de la vision », Michel Millodot, Médiacom Vision Editeur (n° ISBN : 2-909183-03-3),1997

Définition de la réfraction :

  1. changement de direction du cheminement de la lumière circulant obliquement d’un milieu à un autre ayant un indice de réfraction différent
  2. c’est la mesure et la compensation de l’amétropie des yeux
  3. c’est la valeur en dioptrie de l’amétropie des yeux

Définition de l’amétropie :

Anomalie de la réfraction de l’œil telle qu’en l’absence d’une stimulation de l’accommodation, l’image d’un objet situé à l’infini ne se forme pas sur la rétine ; il est alors vu flou.

Les amétropies sont : l’astigmatisme, l’hypermétropie et la myopie.

L’emmétropie caractérise l’absence d’amétropie.

Synonymes : erreur de réfraction ; réfraction ; vice de réfraction.

De ce fait, faire la réfraction et corriger les amétropies ne constituent pas un acte médical, que certains troubles de la réfraction soient liés à des pathologies est une autre affaire, mais le tout courant des vices de réfraction ne l’est pas. La preuve est que partout dans le monde, cette tâche peut être réalisée par plusieurs professions telles les optométristes, les opticiens et les orthoptistes(avec des spécificités législatives pour chaque pays). Vouloir transformer des anomalies en pathologies relève soit d’une méconnaissance scientifique, soit de la volonté de manipuler la signification des mots et les actions afférentes (pratique de la réfraction) à des fins corporatistes. C’est une stratégie qui ne trompe personne ; c’est de la désinformation.Chacun saura apprécier ce détournement et cette tentative de manipulation.

Gageons que le pouvoir législatif marocain aura la clairvoyance de comprendre le subterfuge du syndicat des ophtalmologistes privés qui a beaucoup mieux à faire, et qu’il ne voudrait pas porter la responsabilité de la non-prévention et de la stagnation des corrections et équipements optiques (au moyen d’un coût largement accessible) que l’on peut apporter aux plus démunis de notre pays.

 

L’opticien

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *