Hosna Bayna Opticienne optométriste

1-Quel est l’intérêt de développer le segment enfant dans le magasin ?

Le développement de l’enfant représente une phase particulièrement importante qui va déterminer la qualité de la santé, le bien-être, l’apprentissage et le comportement tout au long de sa vie. Selon les sociologues, la place que l’on donne à l’enfant est le meilleur indice du développement d’une société.La vision de l’enfant joue un rôle très important dans son développement psychomoteur. Dès la naissance, la communication visuelle est un contact privilégié entre les parents et les enfants, car elle lui permet de découvrir son monde environnant. Il faut donc surveiller sa santé oculaire et veiller à ce qu’aucune anomalie visuelle ne vienne gêner son développement.Travailler avec des enfants est tellement amusant. Il est très gratifiant de les voir grandir et se développer et de savoir que vous les aidez à atteindre leurs objectifs, que ce soit à l’école ou dans les sports,et à surmonter les symptômes. Les défis sont nombreux, mais les récompenses peuvent être grandes, que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan professionnel.

2-Quel est le rôle de l’opticien dans la prise en charge des enfants ?

Un enfant qui voit mal peut rencontrer des difficultés dans l’acquisition du langage, ou rencontrer des problèmes scolaires. Dans la filière visuelle, l’opticien-optométriste est le professionnel de proximité. Il est à l’écoute des besoins spécifiques de chaque individu, et il est à même d’apporter un conseil de qualité en se basant sur sa formation scientifique, son expérience et sa connaissance des parents. Il joue d’abord un rôle de prévention du capital visuel en référant ses clients chez les pédiatres, ophtalmologistes ou les orthoptistes en cas de suspicion ou d‘apparition des premiers signes d’une anomalie visuelle. Il travaille non seulement avec une paire de petits globes oculaires, mais aussi avec l’enfant et toute la famille. Notre rôle est d’insister aussi sur l’importance d’une consultation ophtalmologique très tôt, au minimum une fois avant la scolarité de l’enfant. D’autre part, l’opticien est chargé d’équiper les enfants en systèmes optiques ; il a un rôle prépondérant dans l’acceptation de l’équipement optique par l’enfant et ses parents qui ont généralement du mal à admettre cette nouvelle situation. Il doit faire preuve de beaucoup de technicité, mais aussi de psychologie adaptée au comportement du sujet et à ses parents.

Tous les enfants, même ceux qui n’ont pas de trouble de la vision, peuvent ressentir des inconforts (vision floue, fatigue oculaire, yeux secs et maux de tête) lorsqu’ils passent trop de temps devant un écran pour regarder leurs émissions ou jouer à des jeux vidéo. Une surexposition pourrait provoquer des picotements, rougeoiements et larmoiements ou d’autres symptômes inconfortables. Le rôle de l’opticien-optométriste est de prodiguer des conseils pour corriger certaines pratiques qui peuvent nuire à la vision de l’enfant : la posture, l’aménagement des pièces, le réglage des écrans, le temps de jeu dehors(pour éviter le développement ou l’aggravation de la myopie, la distance à respecter vis-à-vis des écrans, etc.) sont des aspects auxquels l’opticien peut apporter sa contribution, en renseignant les parents aux signes qui doivent les alerter dans le but de préserver la vue de l’enfant.

3-Comment réussir la mise en place du corner enfant ?

Pour une bonne prise en charge de cette clientèle particulière, l’opticien peut aménager un espace « corner »dédié aux enfants. Le corner doit être visible de l’extérieur avec un relai en vitrine si possible.Isolé en dehors du circuit de circulation, il doit se situer le plus loin possible des portes d’accès et des ateliers pour éviter l’intrusion des enfants dans des espaces dangereux. Cet espace doit proposer une décoration ludique par la présence de comptoirs, de tables, de chaises colorées, de formes arrondies, afin de proposer un habillage accueillant qui reproduit l’image d’un endroit familier comme la maison ou l’école.Pour une meilleure identification, on propose des éléments susceptibles d’attirer les enfants comme des livres, des jeux,des dessins et des vidéos ; cela permet à l’opticien d’accueillir et d’occuper l’enfant pendant toute la durée de la vente qui le concerne, mais aussi pendant la vente adulte quand il vient en qualité d’accompagnant.Un miroir vertical permettra aux enfants de se voir pendant l’essayage des lunettes, mais permettra aussi aux parents de le voir par réflexion. Certains vont même jusqu’à s’équiper de chaises hautes pour accueillir des enfants en bas âge.

.

4-Comment se comporter en présence d’un enfant et de ses parents?

Pendant l’accueil, les premières secondes sont primordiales pour créer un climat de confiance afin de rassurer et faciliter les échanges avec l’enfant. Notre expérience nous a montré que nous devons pouvoir composer avec les différents types de parents et d’enfants.Il faut les renseigner sans les effrayer en utilisant un langage simple et faire attention en lisant l’ordonnance. Dédramatiser en cas d’anisométropie ou d’une forte myopie.L’intérêt que portera l’enfant à ses nouvelles lunettes dépendra beaucoup de son premier contact avec l’opticien. Cependant, l’opticien doit être honnête avec les enfants d’une manière qu’ils peuvent comprendre. Les enfants n’hésiteront pas à vous dire : « Je ne t’aime pas! Je ne reviendrai jamais ici! » Si l’opticien donne le ton pour que l’enfant puisse sentir que vous êtes de son côté, il sera étonné de la quantité d’informations cliniques qu’il peut obtenir de lui à un très jeune âge. L’opticien doit aussi pouvoir anticiper les questions des parents : quel est le défaut visuel de l’enfant ? Va-t-il évoluer ? Est-ce que l’anomalie est héréditaire ou non ? Va-t-il les porter tout le temps ? Va-t-il s’y habituer facilement ? Doit-il les garder à la récréation, pendant les activités sportives ?

5-Qu’est-ce qu’une bonne lunette enfant ?

Avant de répondre à cette question, il est utile que ce soit l’opticien qui choisisse la monture d’une manière indirecte en communiquant aux parents tous les arguments à prendre en compte,que ce soit sur la matière ou sur la forme. Cependant, l’enfant acceptera de porter la monture s’il a l’impression de l’avoir choisie lui-même. On lui laissera le choix de la couleur ou des motifs par exemple. La monture pour enfant doit être souple, maniable, adaptable aux différentes physionomies et résistante aux chocs. Pour les enfants de moins de six ans, on recommande une monture en acétate d’origine végétale.A partir de 5 ans, la boîte crânienne d’un enfant est d’environ 90% de la taille d’un adulte. A contrario, la face avant qu’est le visage est peu développée.Chez les enfants,le développement du visage est différent, mais il est caractérisé par une boîte crânienne large, un petit écart pupillaire et un nez pas bien formé avec une petite arête du nez.La selle doit épouser au maximum la forme de l’arête même si elle est peu développée.Il est déconseillé que les lunettes reposent sur les joues puisqu’elles vont commencer à bouger dès qu’il commencera à parler, ce qui conduit à une instabilité de la vision.

Comme il est petit de taille, la forme de la lunette doit épouser les sourcils pour dégager le champ visuel au maximum. Ainsi, il doit pouvoir regarder en haut pour voir le monde et parler à ses parents sans aucune contrainte. La lunette doit être bien ajustée pour empêcher l’enfant de regarder par-dessus et lui procurer le confort nécessaire pour pouvoir la tolérer pendant les heures de port. Pour les ados ou les pré-ados ne supportant pas d’être associés aux enfants, il faut proposer des collections qui sont semblables à celles des grands et qui les préparent à l’âge adulte.

6-Combien de montures et quels types de montures doit-on avoir ? Et comment gérer le service après-vente ?

Le facing accordé à un produit enfant influence sa visibilité et joue évidemment un rôle important dans son potentiel de commercialisation. Les montures pour enfants représentent en général 10% de l’ensemble des montures exposées, mais cette proportion augmente naturellement chez les opticiens qui sont spécialisés dans ce segment.Le choix des marques peut faire la différence entre un opticien et un autre. Il faut privilégier les marques des super-héros, puisque l’enfant a une identification forte à ces personnages, cela facilitera la vente mais incitera aussi l’enfant à accepter le port de la monture.

Gérer la casse fréquente d’une monture enfant est un casse-tête pour l’opticien et les parents. Heureusement que nos fournisseurs ont compris l‘importance de cet enjeu en proposant des montures résistantes à toute épreuve ou en instaurant des garanties casse avec la possibilité de remplacer la monture par une autre identique. L’opticien fait appel au sens de la responsabilité de l’enfant pour qu’il prenne soin de son équipement. Certains opticiens rivalisent d’ingéniosité en faisant participer l’enfant au montage et en le laissant appuyer sur un bouton par exemple. D’autres vont carrément délivrer à l’enfant un diplôme de participation à la fabrication de la lunette, ce qui va l’encourager à prendre beaucoup plus soin de sa monture.